QUEL VOILIER POUR DEBUTER

1-QUEL BATEAU A VOILE CHOISIR POUR DEBUTER

CONSEIL 1-

L’erreur la plus classique de base  est d’acheter un voilier avant d’avoir pris des cours.

Soyez raisonnable évitez les catastrophes, commencez par PRENDRE DES COURS .

Car même si vous avez passé le fameux “permis bateau moteur” vous êtes en réalité totalement ignorant du maniement d’un voilier! Vous ne savez pas naviguer à la voile, désolé de vous décevoir mais vous ne savez rien !

Comment choisir un bateau:

Il n’y a pas de régles mais plus le voilier est gros,
plus les efforts sont intenses et plus les manœuvres
doivent êtres acquises et réalisées parfaitement.

Commenceriez vous l’apprentissage de la conduite automobile
par le maniement d’un SCOOTER ?

Vous allez avoir besoin de caresser un voilier,  de le sentir,
d’appréhender ses réactions…………


CONSEIL 2-

Acheter un bateau?

Si votre objectif est de naviguer et vivre seul sur votre voilier:

Tabarly disait que la taille maximum pour naviguer seul,
 pour un homme normal sachant naviguer
c’est un voilier de 9 mètres.

– On peut de nos jours  grâce à de la technologie,
voir des marins confirmés
naviguer en solitaire sur des bateaux plus grands.

Oui Mais,
ils ont des dizaines d’années d’expériences,
de compétitions, de régates .
Ce qui n’est bien entendu pas votre ENCORE votre cas.

Conseil 3-

Apprendre seul ?

Apprendre la voile dans les livres ou sur internet est une utopie !
c’est l’erreur classique du débutant .

Les “Tutos de la voile” c’est juste de la littérature,
quand vous les saurez par cœur, sur le bout des doigts,
vous serez encore très trés loin de savoir naviguer
et manœuvrer correctement un voilier.


en réalité  vous serez à la case Départ..

Comment apprendre la voile
sans sentir le vent, les mouvements de l’eau ?


Vous allez perdre beaucoup beaucoup de temps
pour ingurgiter des pages de descriptions.

Vous allez emmagasiner beaucoup de théories et
ensuite quand vous serez sur le bateau
vous découvrirez que vous venez enfin.
“d’ atteindre le niveau zero.

Faites simple, venez sur l’eau,
commencez par le début, on apprends plus vite et mieux
avec un prof. sur l’eau.

Mais ceci étant dit La voile c’est avant tout et surtout
 des sensations,
il faut toucher, sentir, éprouver
pour apprendre .


CONSEIL 4-

COMPRENDRE ?

1-Il faut sentir pour comprendre
2-et non pas comprendre pour sentir.

exemple: je comprends comment on enfonce un clou,
mais je me tape sur les doigts,
je comprends mais je ne sais pas faire.

On apprend plus vite et beaucoup mieux
 guidé par un formateur sur l’eau
et sur un voilier.


il faut tout d’abord acquérir et maîtriser
les bases.

Ça coute beaucoup moins cher
et vous pourez naviguer partout dans le monde.


CONSEIL 5-

Alors si vous débuter  prenez le temps de vous former
et commencer avec un petit bateau.


mème  et surtout si les annonces regorgent
de grand voiliers de 40 pieds et plus revendus
à des prix très trés abordables.


Les bonnes affaires se transforment vite
en déconfiture avec les voiliers.


les bons prix cachent souvent des surprises
et la revente sera difficile.

MEFIEZ VOUS !Pourquoi ces prix bas ?


2 cas principaux :
-Souvent soit parce que beaucoup ont pris le problème à l’envers
et découragés ils revendent l’objet de leur désir,


leur mobile était de faire une “bonne affaire” ……..brrr!-

Soit pareceque c’es souvent des bateaux revendus
par des entreprises de”Charter”” ou de locations
et qu’ils sont dans un état lamentable.


Si vous n’êtes pas un super bricoleur
et connaisseur des bateaux
laissez tomber, la moindre visse est au prix de l’or.

Mais l’idéal reste le bateau de location
ou la flotte collective d’un club spécialisé voiliers de croisière
!


ACHETER UN BATEAU?

N’achetez pas un bateau
parce que la coque est jolie et bien brillante,
méfiez vous, faire briller c’est facile!

Les points a vérifier:

1-Le moteur:

Quel âge a le moteur ?
Le moteur est un trou noir qui avale votre argent à la vitesse de la lumière.
98% DES AVARIES SONT DUES AUX PANNES MECANIQUES !

Une intervention sur le moteur va vous couter un bras !

Remplacer un moteur:


LA DEPOSE ET LA POSE
 PEUVENT COUTER PLUS CHER QUE LE MOTEUR.

Par moteur il faut entendre MECANIQUE

Car il y a également

1-2-L’inverseur, le systéme d’accouplement (embrayage),

1-3-la pompe à injection.

1-4-le démarreur.

1-5-La pompe d’alimentation gazole.

1-6-Les bougies de préchauffage……….

la liste est longue très longue.

Une panne mécanique en mer peut tourner au désastre !


La dépanneuse c’est l’intervention des sauveteurs (SNSM)
qu’ils faudra payer très cher.


Mème si votre assurance prendra
peut-être en charge le remorquage .
(à condition de pouvoir fournir une facture acquittée, normal me direz vous.)

Oui mais la SNSM ne délivre pas de facture!

Ce petit point de détail
risque de tourner à la bataille rangée avec votre assureur !

Ne rigolez pas !

Relisez soigneusement votre contrat.
Ne croyez pas tout ce que vous raconte votre assureur
avant de signer.


A titre indicatif la SNSM ne délivre pas de facture acquitée
mais un bon d’intervention ce qui est trés différent
et un bon prétexte pour ne pas vous rembouser.


En 2020 le tarif SNSM était DE 400 euros l’heure d’intervention…….
faut pas tomber en panne loin du port hein ?

Sachez que les interventions gratuites
ne le sont que s’il y a risque de perte de vie humaine.
(SNSM) envoie d’un mayday.

Il faudra donc d’abord payer l’intervention.
et ensuite démontrer a votre assurance
que c’était une vraie panne mécanique…..
.et non pas une panne de carburant !
car dans ce cas vous êtes fautif.

Mais surtout le danger vous guette,
si le vent et la mer sont forts et que maœuvrer à la voile est
DIFFICILE OU iIMPOSSIBLE.


Vous risquez alors de finir votre course dans les falaises,
qui prennent des allures appocalytiques quant ça soufle.

Un bon moteur, une bonne mécanique c’est primordiale pour la sécurité.

Et puis rentrer au port sans moteur
dans les “marinas modernes”
qui ne sont que des parkings,
c’est pratiquement mission impossible,..

ils faudra demander de l’assistance.
C’est payant car c’est une opération réservée SNSM …..


2-Les performances du bateau:

Les capacités des voiliers modernes de croisière
ne sont pas trés éloignées d’un bateau à l’autre.


Sauf dans les magazines
dont les articles ressemblent de plus en plus à de la pub.

de surcroit vos connaissances nautiques
ne vous ferons pas naviguer comme
un essayeur professionnel ou un régatier confirmé.

Donc vous serez incapable de sentir
une grande différence d’un bateau à l’autre.

Leurs  différences de performances
 sont imperceptibles pour un navigateur lambda.

En d’autres termes plutôt que les performances,
choisissez un bateau pas trop grand et solide de chez solide.


Ce sera toujours plus facile qu’avec un gros.
Vous aurez le temps d’apprendre à le sentir,
 de vous adapter et les dégats vous coûteront moins cher.


3-Le prix d’un bateau:

Les élements a vérifier qui composent le prix d’un bateau:

Tout d’abord sachez que

Le bateau le moins cher est celui d’une flotte collective
(Brigantine vous permet de naviguer sur sa flotte )

3-1) Une coque rutilante ne signifie pas que le bateau est en bon état !

C’est comme une vieille voiture qu’on fait briller
pour la vendre
et dont les amortisseurs et les freins sont dans un état lamentable.
Facile de faire briller !…..trop facile !

Dans le prix d’un voilier
la coque ne représente meme pas 30% du prix du bateau.
Réparer du polyester ce n’est pas bien compliqué.

3-2)Voila ce qu’il faut prendre en compte.

Le grément, le système de gouverne,
le moteur, l’électronique, l’accastillage,
les cordages, le matériel de sécurité,
le radeau de survie,
le gps, le radar, le sondeur et surtout les voiles…….

Classé dans l’ordre du plus cher au moins cher:

1-MOTEUR, MECANIQUE:

La mécanique d’un voilier représente
plus de 80% des pannes et problèmes rencontrées sur un voilier
et l’entretien coute très trés cher.

Un moteur neuf et soigneusement entrenu
devrait fonctionner pendant environ 7000 heures.
( environ 350 000 KM POUR UNE VOITURE)

Vous pensez très peu vous en servir.
Malheureusement il  s’usera encore davantage
si vous l’utilisez peu !

Il y aussi les éléments qui ne sont pas le moteur,
mais sans lesquels il ne peut fonctionner:

Pompe à injection, turbo, pompe à eau,
pompe à huile, pompe d’alimentaion carburant, injecteurs…

Le remplacement d’un moteur
sur un batau d’occasion pas cher
équivaut souvent le prix du bateau.


2- LES VOILES:

les voiles  sont un point super important.
Elles coutent très cher et sont le moteur du voilier.

 Pour celui qui vend un bateau,
les voiles sont toujours en bon état et oui!

Mais son avis est-il vraiment le bon?

Le vendeur s’est adapté petit à petit à ses vieilles voiles
et du moment que ça avance il est content.
MAIS IL VA FALLOIR LES REMPLACER.

Les voiles s’usent beaucoup plus vite qu’une coque.

Savez vous faire la différence
entre une voile vieille d’un an qui a peu naviguée
et une voile du mème âge  déformée
incapable de performances du style “sac à patate” ?


NON ! Mais Quel est le problème ? c’est juste pour la promenade direz vous.

Une voile usagée est déformée,
elle vous fera prendre des risques que vous ne soupçonnez pas.

Votre bateau va giter beaucoup plus,
ce qui veut dire qu’il sera en surpuissance
et que vous aurez du mal à le contrôler,
à naviguer correctement,
Des vieilles voiles c’est comme une voiture avec des pneus lisses. .

Donc avant que d’acheter une coque
et une bel intérieur
regardez bien le reste
car c’est le reste qui vous coutera cher.

Nos amis anglais disent:
un bateau avance en faisant un trou dans l’eau
que vous bouchez avec votre argent”;

.

 Retour sommaire