Apprendre la voile pour les nuls c’est facile?

Comment apprendre a naviguer à la voile
quand on est adulte, nul,
quand on n’y connait rien?

Quel parcours suivre, quels sont les pré-requis,
où apprendre, quel âge pour débuter, apprendre la voile?


Les questions qu’on se pose pour apprendre la voile croisière:

(SOMMAIRE ci-dessous)

Conseil avant d’aller plus loin

1Comment apprendre la voile, débuter pré-requis.

2Où apprendre la voile, suivre une formation voile de croisière.

3-Quel Permis, faut-il un permis?

4-Comment Apprendre la voile seul et fausses bonnes idées?

5-Apprendre seul ou en co-navigation

6-Autonomie: Cours de voile accélérés, devenir autonome en une semaine ?

6,bis-Autonomie : Devenir autonome sur un voilier de voyage croisière?

7-Quelles notions de bases à connaitre pour naviguer.

8-Acheter son bateau avant de prendre des cours?

9-Apprendre le vocabulaire de la voile

10-La conduite du voilier de croisière.

11-Quel bateau(voilier) choisir pour débuter?

12-Skipper?: Comment devenir skipper voile?

En préparation
Tour du monde & croisères: Préparer une traversée ou un tour du monde? 

Vivre à bord?


Le gros temp : Comment naviguer dans le gros temps? Cours spécifique.

Manœuvrer : Comment manœuvrer un gros bateau à voile?Cours spécifique.




Débuter la voile facile ?

Alors Débuter, apprendre a naviguer en mer avec un voilier,
quel permis faut-il?


Comment manœuvrer un voilier de croisière?
Comment régler les voiles ?
Laissez vous guider !


Notre conseil:


En réalité ne vous découragez pas, soyez patient !


Exemples d’informations fausses à fuir :

A vrai dire, les vues de l’esprit, les illusions, les pièges à éviter.

Attention danger, éviter, fuir.

a) Stages et cours de voile, accélérés…..

b) Devenir autonome en 6 jours…….

c) Apprendre la voile seul …….

d) Les “tutos” ……attention ils ne remplacent pas les cours.

e) Apprendre avec un ami ou en co-navigation….




La vraie voile s’apprend sur l’eau et nulle part ailleurs !


En premier Soyons sérieux !
Nous sommes gens de mer, expérimentés !


Pour naviguer, apprendre la voile
avec un voilier il faut:
Sentir le vent, les vagues, le courant,
sentir les réactions du voiliers sous vos fesses,
Donc il faut aller sur l’eau.


Tout le reste n’est que de la littérature !


Ce que vous pourrez lire, les tutos et les théories.
C’est de La “voile virtuelle

Oui mais vous avez besoin de comprendre me direz vous!

Alors comprendre la voile c’est extrémement facile.
il y a la théorie et la pratique.

Théoriquement c’est tout simple.

La THEORIE, c’est quand on comprends tout et que rien ne marche !”

La PRATIQUE, c’est quand tout marche et qu’on ne sait pas pourquoi !” 


La seule chose à comprendre c’est l’esprit de la voile :

Parvenir à l’harmonie du geste et du souffle,
l’attention se porte simultanément
sur les diverses parties du corps impliquées dans le mouvement du voilier
et perçues globalement comme une unité,
de telle sorte que le mouvement soit fluide.
Il en résulte un meilleur
fonctionnement globale, des sensations, un véritable bien-être.

Et le voilier file sur l’eau…..


Le but de cet article est de vous sensibiliser
de la manière la plus Honnête et sérieuse possible
sur les risques que vous risquez de courir.

Financiers, techniques, la sécurité…
afin de vous éviter des expériences malheureuses,
mais en aucun cas de vous décourager.



BRIGANTINE YC ECOLE DE CROISIERE, COURS ET STAGE DE VOILE >>>CLICK & GO



………………

1- PERMIS BATEAU ou PERMIS VOILE:

Permis voile ?????? ou permis bateau

Faut-il Passer Le permis bateau ?

Ce n’est ni obligatoire ni indispensable, ni réglementaire.
le vrai permis voile c’est le Niveau 4 voile de la FFV.

Alors ce fameux permis !

A vrai dire il devrait s’appeler “Permis  bateau MOTEUR”,
vu qu’ il ne concerne qu’eux.

Au risque de vous décevoir le “permis voile” N’EXISTE PAS !
Vous avez la “permission légale” de naviguer sur un voilier,
nul besoin d’avoir aucun permis et c’est tant mieux.


Donc voilà un papier inutile de moins a trimbaler.

Mon porte feuille est d’ailleurs gonflé de ce genre
de papiers qui m’alourdissent inutilement.

A vrai dire, l’équivalent du permis voile c’est le Niveau 4 de la Ffvoile.
C’est le seul qui vous apprends comment marche un bateau, un voilier.

Par conséquent naviguer avec un voilier de croisière,
que ce soit le votre ou de location,
l’obtention du niveau 4 croisière voile habitable,
délivré par la fédération de voile
est le seul qui garantie
que vous avez les connaissances nécessaires
pour manœuvrer un voilier.

Chez Brigantine
nous sommes évaluateurs
tout Niveaux croisière voiliers habitables.
Accès comment obtenir ce niveau ????>>>>CLICK & GO ICI


SI LE MOYEN DE PROPULSION PRINCIPAL EST LA VOILE
IL N’EST PAS BESOIN DE PERMIS“.
ainsi donc voilà, c’est écrit dans le texte officiel gouvernemental.

Mais, néanmoins, il est interessant intellectuellement,
mais pas financièrement, de passer ce fameux
permis pour bateau de plaisance…. à moteur”.


Du rêve à la réalité .

La théorie c’est bien…..mais la pratique est une toute autre histoire.

Vous avez suivi avec fierté et confiance
les cours Théoriques du permis bateau moteur “côtier ” et même “hauturier” .


Plus précisément vous avez appris tous les signaux et balises !
Que vous aurez oubliés dans 1 mois d’ailleurs.


Le tout en formation super accélérée et intensive,
proposé par des “commerçants
affublés du pompeux titre “école” 
annonçant ” Votre permis en 2 jours” c’est le pire! fuyez ….

Vous avez peut-être même suivi les cours de navigation hauturière,
comment lire une carte, faire le point,
calculer les hauteurs d’eau? …….etc, etc, etc.

La pratique que vous avez suivie :
Il faut noter qu’elle a souvent été faite en réalité rapidement ,
trop rapidement,
généralement sur une petite vedette mignonne,
  extrêmement maniable,
quasiment  manœuvrable par un enfant de 10 ans.


Puis on vous a remis un super beau permis bateau flambant neuf ,
cousu de fils d’Or.

Ce permis bateau signifie sans doute
quen réalité vous avez maintenant la” permission
de commencer “d’apprendre” Gasp...!!!!!

De toute manière Vous pensez
qu’ Un peu de pratique et ça devrait aller !

 Facile , n’est ce pas ? un peu de “pratique”
et hop ! et boum ! ben voyons.

Désolation et déception
ça ne fonctionne pas comme ça !


Alors Voila le moment crucial est arrivé !

Vous voilà ainsi installé à la barre
de votre super et étincelant voilier
que vous venez d’acheter
et vous ne supportez évidemment pas
la moindre petite éraflure sur votre magnifique coque,
passée au Polish et brillante.

il va falloir “DEBUTER la pratique
tout seul comme un grand, AIE ! AIE! AIE! …

Un peu crispé vous voilà face au mur,
vous essayez de vous souvenir des cours théoriques….

D’autres part, pas de chance, les ports modernes
étant plutôt des parkings à bateaux (genre Marina)
l’utilisation du moteur est indispensable pour “garer” son voilier…….
en somme il faut savoir faire un Créneau. (pas vue dans le cours)

Surprise !
ben oui c’est le cadeau surprise.

Ça ne fonctionne pas comme prévue !!!

1)-La petite vedette de cours virait sur place,
freinait avec un coup de marche arrière et hop !

Alors vous avez démarré votre moteur,
largué les amarres… au mauvais moment,
vous embrayez le moteur et vous partez en crabe,
il y a du vent et votre super yacht dérape, dérape, dérape.

Mais qu’est ce donc ce truc?

 Le stress vous envahis,  
“ça ne se manœuvre pas du tout comme un hors bord cet engin!”
Tout va très vite, trés sérieusement
et affreusement se compliquer,
les illusions vont faire place à la dure réalité !

Les bateaux d’en face, vous font face,….. aïe aïe aïe…
ça va taper…….
On va se prendre dans les pendilles de mouillage…
c’est foutues redoutables chaines d’amarrage!

Devant la recrudescence de gens qui sont dans l’ensemble,
surpris, désappointés, désarmés,
par les manœuvres de “garage”,
Certaines “marinas” commencent à proposer
l’aide de “marins du port”
pour vous aider à “parquer” votre bateau.
Imaginez un parking avec un préposé pour garer votre voiture …
Comme dans les grands hôtels de luxe.

Ainsi viennent-ils vous chercher à l’entrée du port
et vous conduisent à votre parking…….

OUI, oui SUPER!

Mais un jour
dans un autre pays, un autre port, sous d’autres cieux… ?
il faudra le faire tout seul…….comme un grand!
sans taper, sans casser de bateau….

Brigantine est là pour vous aider, vous améliorer,
apprendre les trucs, les recettes de la voile!
(Accès stages de voile en mer plus d’info ici>>Click & GO)


Pour en finir avec ce foutu permis.

  • Que dit le texte officiel concernant le permis ? je répète :

“La conduite en mer des bateaux à voile N’EXIGE PAS pas de permis.”

Voilà c’est écrit dans le texte !

Sauf sur les rivières et canaux, où par-contre,
la conduite des bateaux à voile équipés d’un moteur
d’une puissance supérieure à 4,5 kilowatts
est subordonnée à la possession d’un permis
valable en eaux intérieures
et correspondant à la longueur du bateau.

Et oui !
En conséquence le permis mer et hauturier mer
ne sert pas à grand chose
pour naviguer sur les plans d’eau fermés, fleuves, lac …..et oui!


De surcroit sur les rivières,
le balisage est différend….etc, etc, etc!

Donc si vous êtes contrôlé par les forces de l’ordre,
sur un fleuve, sans permis fluvial
vous écoperez d’une amende
à défaut d’écoper le bateau.
Qu’on se le dise.


ALORS ! LA PRATIQUE DE LA VOILE  C’EST QUOI?

Mais surtout pour naviguer à la voile
voilà ce dont vous avez besoin,
ce qu’il faut travailler:

 C’est plus précisément,
avant tout et notamment de  l’adaptabilité,
de la sensibilité aux différentes réactions.

Parvenir à l’harmonie du geste et du souffle,
l’attention se porte simultanément
sur les diverses parties du corps impliquées dans le mouvement du voilier
et perçues globalement comme une unité,
de telle sorte que le mouvement soit fluide.
Il en résulte un meilleur
fonctionnement globale, des sensations, un véritable bien-être.


C’est aussi Beaucoup beaucoup d’humilité,
afin d’ utiliser les élément naturels
que sont le vent, la mer, le bateau.

On n’apprends pas ça dans un livre,
ni sur une vidéo, ni dans aucun tutos, ni avec des cours en ligne.
qui vous expliquent ce que théoriquement il faut faire.


Par contre vous êtes maintenant dans le vrai dans le dur.
Vous subissez les éléments en vrai,
pas en image bien calé dans votre fauteuil.

Il n’y a pas de permis pour ça !
On ne l’apprends pas dans un livre, ni sur le web tutoriel !

A vrai dire Il faut prendre des cours de voile croisière sur l’eau
et obtenir une qualification FFvoile Niveau 4.
Qui est le vrai permis pour naviguer à la voile


Ce qu’il faut savoir sur la voile

Ce que vous devez savoir pour naviguer sur un voilier
peut remplir une encyclopédie. 

Encyclopédie que vous devez apprendre par cœur
pour répondre aux “interros-écrites”
de demain matin !

C’est la principale raison
qui fait que le permis voile n’existe pas,
car la formation durerait trop longtemps,
afin de l’enseigner correctement.
Environ 10 ans…. Bon sang!

La voile de croisière ne s’apprends pas dans une “auto école
mais sur l’eau avec des spécialistes sérieux.


Donc ne peut en aucun cas le faire en une semaine,
un mois une année,
Désolé de vous décevoir!
Mais c’est la réalité pour de vraie .

Brigantine est la pour vous aider, vous améliorer,
apprendre le truc!
(Accés stage de voile en mer ici>>Click & GO)


Blague !

Je ne peux résister  ici au plaisir
de vous conter l’histoire
d’un “NAVI-BLAGUEUR.”

Transcription d’une communication radio entre un bateau de l’US Navy et les autorités canadiennes au large des cotes de Newfoundland en octobre 1995:

Americains, navire amiral : Veuillez vous dérouter de 15 degres Nord pour éviter une collision. A vous.

Canadiens : Veuillez plutot VOUS dérouter de 15 degres sud pour éviter une collision. A vous.

Americains : Ici le capitaine d’un navire des forces navales americaines. Je répète : Veuillez modifier VOTRE course. A vous.

Canadiens : Non, veuillez VOUS dérouter je vous prie. A vous.

Americains : Ici c’est le porte-avions USS LINCOLN, le second navire en importance de l’US navy, fleuron des États Unis d’Amérique.

Nous sommes accompagné par notre escadre qui comprend 3 croiseurs de combat à propulsion nucléaire, 3 destroyers, 3 sous-marins nucléaires et un nombre important de navires d’escorte tous armés de canons, missiles, torpilles……


JE VOUS DEMANDE DONC DE DEVIER DE VOTRE ROUTE DE 15 DEGRES NORD OU DES MESURES CONTRAIGNANTES VONT ETRE PRISES CONTRE VOUS AFIN D’ ASSURER LA SECURITE DE NOTRE NAVIRE. A VOUS.

Canadiens : Ici, c’est un phare. A vous.

Il est certain que cet Amiral, avait sans aucun doute son permis hauturier………!!!!!!!!  HUMILITE  disais-je ?

Débuter la voile de croisière, de plaisance, de voyage pré-requis

Débuter la voile pour les nuls, pré-requis.

Que faut-il ? quelles qualité requises  pour apprendre la voile ?
Comment conduire un voilier? 

– Les 4 qualités nécessaires
pour apprendre la voile.

-Première qualité : Vous transformer en  pieuvre, avec 8 bras pour agir sur tous les bidules à votre dispositions, qui bien entendu sont disposés avec un malin plaisir dans des endroits fort éloignés les uns des autres.

cours voile homme pieuvre

Deuxième qualité : Avoir l’agilité et les sens de l’équilibre d’un chimpanzé  pour vous tenir d’une main pendant que l’autre travaille.
Essayez donc de faire des nœuds avec une seule main pour voir comme c’est facile…….avec le couteau entre les dents bien sur !

Cours de voile

Troisième qualité : Les capacités bondissantes du kangourou pour sauter d’un endroit à l’autre du bateau et surtout  sans tomber à l’eau s’il vous plait!

 -Quatrième qualité : Il vous faudra vous escrimer à  tirer sur des cordages glissants qui tels des anguilles chercheront à vous échapper.

  Faire et défaire une multitude de nœuds avec une seule main, l’autre vous servant à vous tenir, pour ne pas tomber à l’eau.
Manier la pince, le couteau, l’aiguille……..etc etc etc.


Alors la voile c’est facile ?

Oh oui ! C’est surtout facile pour ceux qui savent
 comme  toute chose quand on  sait déjà faire.

On peut aussi trouver des affirmations telle que :
Je n’y connait rien mais j’ai lu que la voile c’est facile “.

Tout bien pesé tout est difficile avant d’être facile !

L’avion aussi c’est facile ! quand on sait,
mais il faut un apprentissage sérieux
avant que tout s’éclaire et devienne enfin facile .


Les cours de voile accélérés.

A vrai dire il faut il faut être honnête et sérieux. Devenir autonome en 6 jours c’est de la mythologie marketing des “écoles business”, qui s’adressent surtout à votre porte-monnaie.

Finalement il faut être hyper clair “personne” ne peut savoir manœuvrer un voilier de croisière en sécurité et sereinement en une semaine de stage accéléré & intensif.

Quand bien même avez vous votre formidable permis Bateau, qui ne s’adresse d’ailleurs qu’aux bateaux moteurs.

Nous sommes gens de mer sérieux, nous savons combien les vents tournoyants font vite changer l’état de la mer et cela peut devenir trés trés dangereux.

Naviguer à la voile ne peut absolument pas dépendre d’un permis! Un permis obtenu dans une pochette surprise!


Ce serait faire courir beaucoup trop de risques aux marins débutants qui fort de leur formidable permis croyant savoir faire, feraient des erreurs dont ils ne soupçonnent même pas l’existence.

Autrement dit Méfiance, méfiance ! la théorie est une chose la pratique est une toute autre affaire.

Celà dit vous êtes peut-être tellement extrêmement doué,  que même  Einstein est un petit garçon comparé à vos formidables qualités.

Et ça ! ça se saurait, mais Vous êtes peut-être aussi un mutant !

Cela dit En théorie Oui, la voile c’est facile, facile facile A COMPRENDRE ! à la portée d’un enfant.

La THEORIE, c’est quand on comprends tout et que rien ne marche !”

La PRATIQUE, c’est quand tout marche et qu’on ne sait pas pourquoi !” 

 La théorie vous permettra certes de briller au cours d’un “dîner Parisien”
ou accoudé au bar du port, mais ce sera tout.


En pratique il vous faudra :

-1)- Des yeux afin de voir, devant, derrière, sur les cotés en haut, en bas.

– 2)- Le tout sur un engin dont la particularité est d’être instable, qui comme un cheval sauvage essaiera de vous désarçonner à la moindre occasion, pour vous précipiter dans l’eau pendant que narquoisement il fuira libre, au triple galop sur les vagues.

 Bref c’est super facile à la portée d’un simple cerveau humain normal !

Il faudra juste, que comme pour la bicyclette, vous passiez par la case départ, comme quand  enfant, votre papa vous tenait par la selle du vélo en équilibre.

Toutefois celà dit,
si vous avez envie de prendre un nombre incalculable de « bûches » de »gadins »
et autres plaisir du mème genre,
vous pouvez toujours essayer seul……..
prévoyez  de quoi soigner….. les blessures d’amour propre.

Car une indescriptible émotion, un trait empoisonné atteindra votre cœur, votre fierté, avec finalement cette terrible  et désagréable sensation d’être tenu en échec, de passer un temps interminable pour acquérir enfin et peut-être quelques bribes de bons gestes nécessaires à la pratique de la voile.


 Retour sommaire

BRIGANTINE ECOLE DE CROISIERE: COURS ET STAGES DE VOILE HABITABLE>>CLICK & GO

Apprendre le vocabulaire de la voile.

Apprendre le vocabulaire, le langage technique de la voile.

-Enfin cerise sur le gâteau il va falloir que vous ingurgitiez  un super  vocabulaire  technique,  fort éloigné du français moyen.

A vrai dire, un charabia, qui fait la joie de mes amis marins plaisanciers, qui s’en délectent avec un plaisir non-dissimulé .

En réalité mes amis, marins de plaisance les utilisent avec délice et avec néanmoins une  pointe  de snobisme….

Afin de pouvoir vous dire  d’un air  doctement supérieur et amusé quelques “vérités“,  qu’ils semblent détenir d’un dieu mystérieux, Neptune sans aucun doute!

Il existe plus de 1000 TERMES, à apprendre par cœur et a savoir pour demain, avant d’embarquer !

-Comme par exemple  et savoureusement :

« On ne dit pas une ficelle ou une corde , mais un “BOUT » en accentuant  bien le T, tout en ne sachant d’ailleurs pas vraiment très bien pourquoi. 

Faisant ainsi souvent le perroquet, ignorant somme toute pour la plupart d’entre eux que ce n’est que le reste d’une très vieille  superstition de l’ancienne marine, quand on pendait les marins désobéissants avec une CORDE,


Ou certaines fois aussi avec  un autre délice de cruauté  on les faisait passer sous le bateau, tractés par une corde après leur avoir FICELES les mains.  

 Grand merci de nos jours les marins ne sont plus pendus, mais cordes  et ficelles sont des mots superstitieusement tabous. Pas joujou !

 Quoique certaine fois, certains de ces marins mériteraient un traitement  de ce genre, mais valent-ils la corde pour les pendre ?

– Mais c’est ainsi et il faudra vous y faire, il faudra utiliser un vocabulaire bizarre, dire Tribord au lieu de dire droite, comme tout le monde.

Conférant ainsi l’idée que vous savez de quoi on parle,  mais qui exclue totalement le quidam lambda français moyen de la conversation, lequel pensera sans doute  que l’hébreu ou le chinois semble plus facile.

Mais surtout il sentira qu’il n’est pas de la marine et il sera soit rebuté et il abandonnera l’apprentissage, soit cela lui donnera la folle envie d’apprendre, ce qui est finalement mieux.

” Les charabias techniques sont de nos jours légions, mais ce n’est pas le sujet.

– Enfin soyez  toutefois persuadés que tout cela viendra finalement facilement claire, il faudra juste un peu apprendre et Brigantine peut vous aider.

 –Nous vous tiendrons par la main et non par la selle

 Soyez rassurés, car depuis votre plus tendre enfance votre maman vous a seriné avec amour que vous étiez le ou la plus formidable  et sans conteste le ou la meilleur(e), mais le Proverbe dit:
Aux yeux d’une mère un hanneton semble une Gazelle”. 

ALORS ?  Hannetons ou gazelles ne perdez pas de temps venez vite nous rejoindre.

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER ! ET VOUS FAIRE DEVENIR LA VOILE FACILE !

Brigantine est la pour vous aider, vous améliorer,
apprendre le truc!
(voir stage de voile en mer ici>>Click & GO)

 Retour sommaire


2.2- Comment DEBUTER la Voile? quelle méthode?

Débuter la voile quelle méthode pour mieux apprendre ?
Apprendre seul ou en Co-navigation?

Avec un ami qui…….??????

Parti de rien je suis arrivé à rien, mais tout seul“. G.Marx

2.1- LA VOILE, APPRENDRE  SEUL, ou  en co-navigation ?.

Apprendre la voile par l’idée de “compagnonnage“,”Co-navigation” peut certes paraître séduisante? 

La co-navigation ou la bourse aux équipiers vous permettra certainement de « monter « sur un voilier même si vous êtes débutant, mais en aucun cas d’apprendre la vraie voile de croisière .

Attention, apprendre la voile en dehors d’un club peut vous exposer à des surprises voir des déconvenues.

L’ ami formateur a t-il les qualifications requises par l’administration? Il peut être considéré par l’administration comme éffectuant une activité non déclarée.

Il est alors dans ce cas considéré comme professionel et dans ce cas doit satisfaire aux obligations légales et fiscales et doit s’affranchir des taxes, impôts et charges sociales qui incombent à une pratique rémunérée.

Soyez prudent l’administration n’est pas dupe des faux formateurs et vous risquez d’avoir des problèmes en utilisant leurs services.

   En co-navigation vous allez un peu sans nul doute mettre la “main à la pâte”,  participer a des manoeuvres pas toujours bien expliquée par un gars qui même s’il navigue depuis longtemps ne maîtrise pas toujours  correctement et vous aller acquérir des mauvais gestes dont il sera ensuite trés trés difficile de vous débarasser.


Pas grand monde ne vous expliquera grand chose du pourquoi et du comment.
En réalité on vous fera tenir ou tirer des cordages sans savoir vraiment  comment ni pourquoi, ni à quoi ça sert. Bref ce sera de la promenade et oui ce sera facile. 

Vous allez  surtout surtout devenir un zombie !”

Plus précisément,  téléguidé par le « skipper »  du bord, vous ne serez qu’un prolongement de ses mains, il prendra des décisions qui vous sembleront extraordinaires, ou bizarres.


En réalité des choses qui seront extraordinaires pour vous qui n’y connaissait rien et vous aurez l’impression d’avoir appris quelque chose. 

Mais ce ne  sera qu’une impression, de plus ce sera très très très  long. Prévoyez de donner 10 ans de votre vie pour devenir un  gentil équipier robot.

Et puis enfin, las, il faudra prendre des cours, apprendre les bases, vous débarasser des mauvais gestes et des mauvaises habitudes………..quelle perte de temps !

Il y aussi ceux qui embarquent par le biais des annonces ou bourses aux équipiers.

Attention à la qualification du skipper (voir plus haut). il ne suffit pas d’avoir traverser l’Atlantique pour Ëtre qualifié formateur !

Ils ne vous apprendrons pas grand chose, avec en plus le risque de naviguer avec des gens dont on ne sait pas quelles sont leurs compétences, leur conformité avec la loi…. etc. etc. etc.
Que se passera -t-il en cas d’accident, quels seront vos recours??? l’assurance du bateau ne couvre pas tout.
L’assurance des bateaux n’est en rien comparable avec une assurance automobile renseignez vous! l’assurance tous risques n’existe pas.

Ces pseudo skipper sont surtout à la recherche de gens pour ne pas naviguer seul, la solitude en mer ça peut sérieusement vous donner des nausées au propre comme au figuré.

-Mais aussi ce « skipper  prof. occasionel peut  aussi être un de vos amis.

Le terme est certes affectueux ! J’ai un ami qui…

Les amis qui….

  Au fond  tout le monde en a des “amis qui….” des amis qui connaissent les meilleurs plans, les meilleurs trucs, machins, pas cher, prix bien placés,……etc etc etc.

Il y a des “amis qui…..” pour tout !
C’est une espèce qui mérite à elle seule une étude sérieuse. Les Navi-amisQui.

-“Un ami qui..” ayant acheté un voilier est en réalité surtout à la recherche d’équipiers, de matelots, de manœuvres  pour lui donner un « coup de main ” ……eh eh eh ! “


Nul doute que c’est vous qui allez lui rendre service, c’est lui qui a besoin de vous, pour tirer sur tous les bouts anguilles de SON bateau.

Mis à part le fait que c’est alléchant de monter à bord avec un gars qui “fait du bateau depuis longtemps” vous pensez pouvoir apprendre, qu’il va vous apprendre, vous enseigner, vous expliquer !

Vous vous voyez déjà sachant naviguer en 3 ou 4 “week-end” et pour pas cher en plus.

N’y croyait pas trop, car à par le côté sympa “on prend l’apéro” on s’amuse, vous aller surtout faire du sur place, pendant très longtemps, vous allez rester encalminé dans la “pétole” de l’ Apprentissage. (pétole = vent trés faible ne permettant pas d’avancer)

Ce ne sera pas suffisant pour apprendre la voile, nous verrons pourquoi plus loin .

Pour prendre une métaphore:


Ce n’est pas parce que  vous assister par hasard à une opération faites par “un ami qui….” grand chirurgien, que vous deviendrez vous même chirurgien sans passer par la case “Faculté de Médecine ».

Voir les fausses bonnes idées>>CLICK & GO

 RETOUR SOMMAIRE


Choisir une ÉCOLE DE VOILE
SPECIALISEE CROISIERE,

Choisissez une école de voile, un club spécialisé
voile de croisière, voiliers habitable.
Eviter les clubs de voile légère (dériveur)

Mais surtout évitez  une école de voile légère !
la pratique préventive du dériveur n’est absolument pas du tout une obligation, bien au contraire.
Mais plutôt choisir une école spécialisée croisière, c’est opter pour la meilleure solution, c’est la meilleure idée.

Vous gagnerez  beaucoup de temps finalement et éviterez surtout d’apprendre des mauvais gestes dont il sera ensuite difficile de vous débarrasser.

 “Apprendre quoi que ce soit, ne peut pas se faire
n’importe comment, ni avec n’importe qui”

Apprendre la voile et sa maîtrise nécessite plutôt
une formation solide auprès
d’une école de voile un club de voile spécialisée voilier habitable de croisière.

Puis  de pratiquer la voile sur l’eau encadré et guidé par un formateur,
qui vous aide, vous conseille, suit votre progression, vous évalue,
c’est le seul vrai moyen  afin de  capitaliser ce que vous allez apprendre.

ECOLE DE CROISIERE BRIGANTINE >>>CLICK & GO



 -Comment Apprendre la voile de croisière

Comment apprendre le voile? les fausses bonnes idées


FAUSSES BONNES IDEES:

APPRENDRE AVEC UN AMI ….QUI…. ????

Faites vos comptes !


Vous n’allez pas payer grand chose croyez vous,
mais vous en aurez pour votre argent, c’est à dire pas grand chose.

Quelle sera la qualité de l’enseignement?
combien de temps pour apprendre la voile ?


10 ans de votre vie pour apprendre avec des amis, ce que vous apprendrez en 1 AN avec une école de croisière.
N’est pas pédagogue qui veut.


 – Devenir autonomme et être un bon marin.

UN BON MARIN C’EST QUOI?

Vaste sujet ou chacun ayant son opinion on finit par ne plus savoir ce que c’est.

Alors voilà notre opinion:

Tout d’abord,
Un bon marin est celui qui maitrise parfaitement la “conduite” du voilier
par tous les temps ou presque,
avec humilité et prudence et qui ramène son bateau au port.


Il ne faut savoir que sur un voilier il y a plusieurs postes :

les régleurs de voiles, les manœuvriers, le tacticien,
le préposé à la navigation, le cuisto, le skipper et enfin le barreur.


Evitez de confondre confondre.
Melanger les postes ou croire que le barreur fait tout
Vous allez au devant de grandes désillusions.


Savoir faire le point sur une carte est ce qu’il y a de plus facile,
c’est du niveau cours élémentaire”
et Croire que c’est le plus important est une erreur de base.


Donc naviguer veut dire 2 choses, il y a naviguer et naviguer.

1-Vous naviguer, conduisez, réglez les voiles, barrez
et 2 vous faites la Navigation.
Faire la navigation avec un GPS c’est “Fingers in the Nose”, fastoche,
d’ailleurs aujourd’hui vous avez un GPS dans votre formidable auto…….
Alors! Alors?

 Retour sommaire


Les cours virtuels, les tutos sur le net.

Notre avis sur :
Les cours virtuels, les tutos de la voile c’est parfaits…….???
Oui pour faire des navigations virtuelles, bien sur…….!!!!!!

Nous sommes gens de mer sérieux, apprendre La vraie voile en lisant des bouquins, ou avec des tutos est certainement trés à la mode sur le net, il faudra de toute façon passer par la case cours de voile sur l’eau, sur un vrai bateau en attendant qu’un mail invente le bateau tutos qui viendra s’ajouter a la voile virtuelle.


pour nous la vraie voile s’apprends sur un vrai voilier, avec le vrai vent, les vraies vagues, loin des théories de salon.tout .ça c’est bin pour briller au bar du port, dans un salon ou au cours d’un diner, mais lss

Lr a théorie? ah ah ah! s’exclama t-il en portugais, langue qu’il maîtrisait sans nul doute fort bien………

La THEORIE, c’est quand on comprends tout et que rien ne marche !”

La PRATIQUE, c’est quand tout marche et qu’on ne sait pas pourquoi !” 
Comme disait mon grand père “ il faut mettre les mains dans le cambouis“.

BRIGANTINE ECOLE DE CROISIERE:
COURS ET STAGES DE VOILE HABITABLE>>CLICK & GO

–  


6-LES NOTIONS DE BASE.

Les notions de bases, les fondamentaux du marin.

Quelles notions de base pour devenir UN BON MARIN ?

LE PLUS IMPORTANT pour naviguer, faire de la voile de croisière est de:

    •    Savoir estimé le vent et l’état de la mer : Sur un dériveur si le vent est fort et si la mer est agitée on attendra une accalmie pour naviguer, mais sur un voilier de croisière une fois au large  il faudra s’adapter grâce aux manœuvres appropriées et là ce n’est pas un jeu virtuel c’est du costaud solide.

Navi-cours 1
Facile la voile ?????

    •    Appareillage et accostage
d’un voilier de croisière :

Avant tout il faut savoir que ces manœuvres sont probablement les plus délicates et les plus craintes de tous les navigateurs.
Accoster un quai par vent fort et de travers peut se révéler une manœuvre périlleuse pour le bateau et pour votre amour propre.

  Certains port sont très difficiles d’accès en fonction des conditions météos, les entrées et sorties de port avec un voilier de croisière de 40 pieds demandent un grand savoir faire lorsque celles-ci (conditions météos) ne sont pas favorables.
Il peut arriver de se faire rouler par une vague et de finir sa course dans la jetée, sur la plage ou sur les rochers.

 .Connaître son bateau :

une entrée d’eau due à la rupture d’une vanne de coque ou d’une évacuation quelconque, peut entraîner la perte du navire.
C’est pourquoi il faut savoir où sont placés tous les organes d’un voilier pour intervenir rapidement. Avoir une “check list”.

 . La mécanique :

Ah la mécanique ! Mais pourquoi les mécanos bateaux sont-ils si nombreux et toujours “sur-bookés” débordés?………
Parce qu’ils y a beaucoup, beaucoup de problémes mécaniques.
Il y a bien sur toujurs le gars qui vous dira “moi jamais de problème”! J’en connait qui disent celà aussi pour leur voiture, en général ils ont une voiture neuve sous garantie et ils ne parcours que 5000 KM par an.

Ce serait quand même extraordinaire que vue le peu de km parcourus qu’ils aient un probléme Non?
Dans mon port je vois passer pendant la saison estivale, tous les jours ou presque des voiliers en remorque, en panne de mécanique, c’est une mine d’or pour les réparateurs.

Quelques notions de mécanique sont indispensables,  le moteur peut refuser de démarrer quand on le sollicite (panne surgissant souvent en cas d’urgence,
exemple: pendant les entrées de port quand vous avez affalé les voiles et que vous embouqué la passe…..il faut vite trouver le frein et l’endroit où garer le bazar flottant sans rien casser sur votre formidable voilier ou celui des autres.)

Les pannes mécaniques représentent à elles seules les pannes les plus fréquentes recensées par la SNSM, environ 80%) et les interventions qui ne présentent pas de dangers de vie sont facturées et sous facturées trés cher.
Le remorquage coûte une fortune et votre assurance va jouer les petits malins en vous réclamant une facture acquittée, sauf que la SNSM ne délivre pas de facture et que beaucoup d’assureurs parfaitements informés refusent de vous dédommager si vous n’avez pas de facture acquittée.
Verifier bien le contrat d’assurance et demandez à votre assureur d’écrire noir sur blanc qu’il se contentera du bon d’intervention……. si non fuyez, changez vite d’assureur.


Enfin ne pas lésiner sur l’entretien, les mises au point et autres révisions, prévoyez un gros budget, les chantiers sont débordés et leurs tarifs sont refroidissant! et puis changer les filtres, l’huile, le rotor de pompe à eaux ça ne suffit pas pour empêcher les pannes.
En sortant de révision il peut y avoir un truc pas prévu dans la revision qui péte…… et alors bonjour les ennuis.
Et oui l’utilisation d’un moteur marin est trés différend de celui d’une auto.
En général on ne s’en sert pas beaucoup et moins on s’en sert et plus il s’use et oui le sel est un ennemi.
il faut prendre des précautions, le faire tourner souvent à quai, le laisser chauffer pour que les échanges thermiques se fassent …….etc,etc, etc.

Faire fonctionner la mécanique environ une bonne demie heure à l’arrêt et une fois par mois…ouille, ouille ouille !


  • Météo:

Tout d’abord la météo est à écouter avec prudence la fiabilité n’est pas à toute épreuve,
il arrive souvent que les écarts soient important, surtout en Méditerranée.

Mais METEO a consulter impérativement.
Attention l’indice de fiabilité chute très vite !
Prendre La météo 5 jours avant le départ, autant jouer à la roulette.

Il existe d’ailleurs des bulletins  qui s’appellent ” bulletin météo spécial” dit “BMS” qui rectifient les prévisions annoncées.

On a déjà vu fin février un  BMS qui portait le n° 183 ce qui fait 183 RECTIFICATIONS EN 58 JOURS…….. et oui !
Pourtant vous avez fait le voyage jusque sur les rives méditerranéennes et vous trouver un gros coup de vent qui vous force a rester au port. 

Les sites internet de météo ne sont pas mis à jour toutes les heures,

mais toutes les 12 Heures, c’est d’ailleurs toujours signalé sur ces sites,
mais il faut chercher…….
il se passe beaucoup de chose en 12 heures lire ici METEO>>CLIC & GO.

PREVOYEZ UN BAROMETRE à bord !


Une brutale chute du barometre signifie qu’une dépression est à prévoir…….gros temps en vue.

SAVOIR FAIRE LE POINT LIRE LA CARTE.

Pas besoin d’être fort en math.

Faire le point à” l’estime” demande des connaissances mathématiques du niveau de la classe de 6°…….

Le sextant n’est plus utilisé, il a été avantageusement remplacé par le GPS qui est plus prècis et fiable.

Certains vous diront que: Si le GPS est en panne vous serez perdu.

Rien n’est plus faux !

La principale panne de GPS c’est une alimentation électrique défectueuse, piles, batteries déchargées ou branchement mal fait.
Donc prévoir des piles de rechanges, c’est de la prévoyance…. CQFD.

Les GPS branchés sur le circuit du bord ont besoin de courant électrique.
Pensez à recharger les batteries du bord.
Celà est  d’ailleurs aussi vrai pour tout ce qui fonctionne à l’électricité sur un bateau.

Les batteries de bateaux coûtent horriblement très chers (mes chers batteries)



.PAS DE COURANT ELECTRIQUE et ALOOOORS?

En somme c’est égal à:
PAS DE FEUX DE ROUTE, PAS DE RADIO VHF, PAS DE SONDEURS, PAS D’ANEMOMETRE, PAS DE GIROUETTE ELECTRONIQUE, PAS DE FRIGO,, PAS DE GUINDEAU, PAS DE PROPULSEUR D’ETRAVE.
Et le plus grave pour le plaisancier moderne, PAS DE RECHARGE de TEL PORTABLE, aie aie aie !!!!!

Panne d’électricité tout s’éteint !
Vite vite Démarrer vite le moteur il est branché sur une batterie indépendante OUF!
Et il est équipé d’un alternateur qui va recharger les autres batteries.

Les panneaux solaire n’ont pas une capacité de charge si importante que ça
et cela malgré tout les beaux discours prodigués par des gars qui en réalité ne s’en servent pas beaucoup.

Ils servent surtout a charger le pont de tubes inoxydable……Hum ! c’est plutôt laid.

Et puis bon, chacun ses goûts, mais cet équipement de tubes Inox qui s’entrecroisent sur lequel on pose le bazar panneaux, donne immanquablement un aspect poulailler a votre superbe coursier des mer.

Bref sans la fée électricité rien ne fonctionne sur un voilier moderne.

Et puis si vous êtes stressé par la panne GPS, il existe des petits Gps portables, pas chers qui peuvent vous servir de secours il y a même des montres gps…… eh eh eh !
Il y a aussi des batteries rechargeables de secours qui donnent une autonomie de 36 heures.
Ainsi donc avec 2 batteries vous avez 72 heures d’autonomies, ça veut dire Un port à moins de 3 jours !
Oui mais au milieu de l’Atlantique? dites vous que Christophe Colomb n’avait pas de cartes marines pas de sextant, pas de montres il qu’a découvert l’Amérique parce qu’elle barre la route pour aller aux Indes ….. en gros c’est tout droit vers l’ouest.

En navigations côtières Il y a aussi  des applications sur “tablette” qui fonctionnent aussi bien avec “mac OS ” qu’avec “Windows ”  avec une portée d’environ
60 miles nautiques des côtes. C’est environ 12 heures de route tout droit vers le large…..

Le sextant et ses inconvénients:

De toutes façons dites vous bien  que le sextant ce n’est pas facile, c’est long et compliqué.
D’accord il ne tombe pas en panne, mais il peut tomber à la mer !
 passer par dessus bord et disparaitre au fond de l’eau…. et oui ça arrive.

 Et puis finalement:

-Quand le ciel est couvert de nuages pendant plusieurs jour
le point avec un sextant est impossible car il faut voir un astre (le soleil)

Les visées sont aussi en effet difficiles quand les vagues sont grosses.
Le bateau roule et tangue beaucoup et certaines fois sauvagement.

Alors réussir une visée dans ces conditions !!??
en tenant le sextant d’une Main, manipuler les petites visses de réglage et de l’autre main et se tenir au bateau demande des qualités exceptionnelles d’équilibriste, de singe…ou une troisième main!

Les erreurs de calculs aussi …..

Midship sur la “Jeanne d’Arc” le croiseur école de la marine nationale qui s’est entendu dire par son officier formateur ” Bravo , selon vos visées et vos mesures et vos calculs nous sommes actuellement “place de la Concorde“.

Ne riez pas les erreurs  de calculs sont humaines.

Pensez ainsi à tenir votre navigation à l’estime,

le nom en dit long….. ce n’est forcément qu’une estimation.

Mais Dans les temps anciens tous les marins naviguaient  à ” l’estime “, leurs moyens étaient archaîques,
Christophe Colomb a découvert l’Amérique par hasard alors que le sextant n’avait pas encore été inventé. (les Amériques c’est tout droit vers l’ouest…… bon vaut mieux descendre un peu au sud pour prendre l’autobus des alizés, aussi appelée la route des barriques. ainsi nommées car si on jette un tonneau à l’eau il arrive tout seul aux Amériques)

– N’oubliez pas aussi qu’un simple couteau placé près de la boussole peut la perturber énormément….
N’utiliser donc que des couteaux de “pinic” en plastique, je rigole bien sur.

Relevez votre position régulièrement.

Donc cela consiste à noter toutes les heures la distance parcourue selon un cap et votre vitesse.

Conditions :

– Ëtre certain de sa vitesse, vitesse qui varie souvent sur un voilier car elle est dépendante du vent…

-D’être certain que le barreur a bien tenu son cap….ce qui n’est vraiment pas si évidant sans expérience .

-De bien connaitre sa dérive due, au vent, aux vagues, au courant…ouf…..
c’est uniquement de l’estimation, du pifométrique.

les GPS ont des cartes marines en couleurs, intégrées avec des traceurs de route……le top !
Vous connaissez ainsi votre position quelles que soient les conditions Météo et la dérive.
que demander de plus ?

Ah oui sa précision ? les GPS sont précis a 0,17 seconde d’angle ……1 minute d’angle c’est 1852 mètres, 1seconde c’est 31 mètres……….
Alors 0,17 seconde faites le calcul.

Personne ne peut faire mieux que le GPS pour le moment, en utilisation civile.

Retour sommaire


La conduite d’un voilier

La conduite d’un voilier c’est différends de la conduite auromobile!

C’est plus proche du pilotage d’un avion.

BRIGANTINE ECOLE DE CROISIERE:
COURS ET STAGES DE VOILE HABITABLE>>CLICK & GO

Tout d’abord la conduite d’un voilier n’a rien à voir avec la conduite d’une automobile, elle se rapproche plutôt du pilotage d’un planneur et il ne viendrait à l’idée de personne d’apprendre le pilotage avec un “copain qui….” .

 Les différences: Le conducteur d’automobile contrôle seul les éléments  essentiels tels que volant, changement de vitesse, accélérateur, embrayage et freins qui sont regroupés à portée de main.  C’est l’homme orchestre.

 Sur un voilier tous ces éléments sont astucieusement séparés pour pimenter le jeu et sont à une grande distance les uns des autres,hors de portée de vos mains.
Il faut donc un équipage pour manœuvrer correctement un voilier et en tirer la quintescence.

Un barreur seul à bord sur un voilier de 10 metres ne pourra pas prendre un virage en réglant le passage de la voile d’avant, il faut souvent 1 ou 2 équipiers pour gérer le foc.
Pour mener un voilier de 10 mètres seul de chez seul à bord, il faudra avoir appris les bases et ensuite avoir de longues années de pratiques, de connaissances………. etc etc etc.

 1- Donc un équipage est indispensable.

2- le barreur contrôle la barre.

 3- le régleur de grand voile, gère et contrôle la GV (accélerateur moteur et cap donc direction).

 4-les règleurs de voiles d’avant gèrent le génois le foc le spi, (Vitesse, cap, donc direction);

 Chacun ayant un rôle défini et chacun dépendant des autres.


Le barreur n’est pas le skipper, même si sur de petits bateaux cela se pratique certaines fois. La fonction du skipper (capitaine) est de s’occuper de la marche générale du bateau.

iPour le skipper il ne s’agit pas de faire, mais de faire faire, comme le commandant d’un paquebot, qui dispose d’un timonier (barreur), d’officier des machines…… etc etc etc. Le commandant de paquebot ne barre pas et ne fait pas fonctionner le moteur.

Donc le Barreur timonier ne fait que barrer selon les directives du skipper, capitaine, chef de bord.

 Le navigateur solitaire:

Pour commencer a naviguer seul il faut connaitre tous les postes, avoir de l’expérience et savoir anticiper, celà ne s’apprends pas en un jour avec un copain qui…….., il faut des années d’expériences, surtout pour manœuvrer un gros bateau.

Un voilier de 5 mètres, le long d’un quai, on peut le pousser, le tirer, un voilier de 10 mètres et de 5 tonnes ou plus c’est une toute autre affaire.

Le pîlote automatique voila qui est interressant:

C’est la seule chose automatisable sur un voilier, on peut donc supposer que cette fonction de barrer est beaucoup moins importante que les autres.

En d’autres terme le barreur perd de son importance, car au contraire du conducteur de voiture qui ne peut se permettre de lâcher son volant….hum!
le barreur lui, peut disposer d’un pilote automatique et faire autre chose,
la cuisine, dormir, manger…….etc,etc,etc.

Exemple les barreurs du “Vendée globe” ne barre que 1% à 5% du temps, en fait se sont des équipiers!

Conduire un bateau en barrant n’est qu’une fonction parmi les autres.

Mais barrer finement est un art qui n’est pas à la portée du premier venu!

En d’autres terme si vous pensez pouvoir naviguer en ne vous occupant que de la barre, il vaudra mieux vous tourner vers le bateau moteur qui lui, fonctionne comme une auto, un volant, un accélerateur le frein est la marche arrière, c’est beaucoup plus facile qu’un voilier.

BRIGANTINE ECOLE DE CROISIERE:
COURS ET STAGES DE VOILE HABITABLE>>CLICK & GO

 COMMENT APPRENDRE LA VOILE HABITABLE DE CROISIERE ?

Il y a différentes façons de se familiariser avec la conduite d’un voilier.

1-Les méthodes à éviter et pour lesquelles il faut être bien renseigné

2-Les méthodes qu’il faut  privilégier:

METHODES A EVITER:

a) Le propriétaire d’un voilier

Il n’est pas rare que des propriétaires cherchent des équipiers pour les accompagner lors de sorties ponctuelles.

Ce n’est pas la meilleure manière pour apprendre. Cela peut aussi  être la pire, si le propriétaire est un marin médiocre………..Comment savoir ? 

Ce propriétaire n’est peut-être pas si bon marin qu’il le dit (voire plus haut bar du port). Méfiez vous de ceux qui ont une expérience non vérifiable. Vos amis donnent toujours l’impression d’être bons,….. mais qu’en est-il vraiment ?.

Nombreux sont ceux qui savent conduire leur voiture, mais apprendre avec eux n’est pas forcément une bonne idée, les conducteurs médiocres sont les plus nombreux sur les routes……….sur les bateaux aussi.

Autour d’un verre ou au bar il n’y a que des champions du monde,

mais il y a surtout des marins qui ont quelques notions entendues lors d’un “diner parisien” qui une fois sur l’eau ne sont pas du tout au niveau……. Méfiance !

La traversée transocéanique pour apprendre????

Même si la littérature maritime est remplie de gars qui un jour sont partis courageux ou inconscient “seul“sur une coque de noix à l’assaut de l’océan, leur “aventure” avait surtout pour objectif d’écrire  un bouquin  d’aventure et de trouver un éditeur.

La traversée océanique  est devenue pratiquement monnaie courante de nos jours, mais ne fera pas forcément de vous un bon marin confirmé.

Votre prestige au café du commerce en sortira certes grandi.

Nombreux sont ceux qui ont traversé l’Atlantique et ne savent toujours pas virer de bord correctement.
Normal ils vont tout droit et souvent sous pilote automatique……….!!!!! hic.

les stages

 Attention aux “Stages de voile vendus”par des” entreprises écoles business“qui ont un bon service marketing. 

Même si l’école est prestigieuse ne rêvez pas, vous n’apprendrez jamais à naviguer correctement avec un stage d’une semaine !

la voile ne s’apprend pas dans un livre
ou sur le net ni avec les “tutoriels vidéos YouTube !

Enfin il est nettement plus judicieux de  prendre le problème par le bon bout pour bien travailler les bases, les fondamentaux de la manœuvre du voilier, Les apprendre, les répéter inlassablement avant que de se lancer dans une aventure de traversée océanique.


METHODES a privilégier,
gages de sécurités et de suivi de votre évolution:

b) L’école de croisière

Encadrés par des skippers chevronnés vous embarquerez et  apprendrez la voile hauturière de A à Z.

Oui mais c’est payant !  OUI C’est  payant,
mais cela s’avère la méthode la plus efficace et la plus sure pour apprendre a naviguer avec un voilier !

Vous développerez  l’esprit d’équipe, votre progression sera vérifiée et évaluée.

 Une bonne vraie formation de base,
avec un suivie dans un club spécialisé voiliers habitables,
est l’idéal pour  capitaliser les acquis,
être évalué  régulièrement  par un évaluateur qui vous connait.

Cerise sur le gâteau  en plus vous pourrez faire des stages avec ce club.

Dites vous bien que, pour maitriser une manœuvre parfaitement

il faut  avoir appris à la faire correctement et l’avoir effectuée 1000 fois pour quelle devienne automatique.

Un club de voile spécialisé en voile habitable est la formule la moins cher et garante des meilleurs résultats.

Vous serez formé, accompagné, conseillé, évalué toute l’année par des gens qui vous connaissent, qui vous apporteront leur connaissance et leur soutient et  contrôleront votre progression pour certifier votre niveau.


COMMENT APPRENDRE A NAVIGUER A LA VOILE ?

 Tout d’abord RENOUER AVEC LA NATURE  “sentir le vent” apprécier sa direction, sa force ses changements oscillatoires, le vent n’est jamais stable, ni en direction ni en force, il y a des rafales plus fortes que d’autres et le passage d’une rafale s’accompagne souvent d’un changement de direction du vent.

Il va falloir en tenir compte et jouer avec….!!!!!

Vous avez besoin des autres, vous ne pouvez pas naviguer seul, du moins au début et ensuite que sur des petits bateaux.

Puis il vous faudra un pilote automatique. ce qui vous permettra de vous occuper du réglage  des voiles.

Voila qui en mets un sacré coup au prestige du timonier, le seul maitre à bord ce n’est pas lui……….. il fait juste parti de l’équipage, rien de plus.

Un timonier (barreur) seul ne pourra rien faire. Il a besoin des autres. on peut même le remplacer par un robot (pilote automatique).

Les marins savent bien qu’un voilier mené par un seul homme l’homme sera à 110% de son potentiel pour que le bateau marche à 90% de son potentiel .

En équipage c’est l’inverse,  les hommes seront à 90%  et le voilier à 110%.

  Retour sommaire


 Retour sommaire

3-Où APPRENDRE LA VOILE?


QUELLE ECOLE CHOISIR ?
Pour connaitre et se former à naviguer sur un voilier habitable de croisière en mer .

 SPECIALISTE école de CROISIERE. BRIGANTINE yc

BRIGANTINE ECOLE DE CROISIERE:
COURS ET STAGES DE VOILE HABITABLE>>CLICK & GO

 BRIGANTINE YACHT CLUB, école de croisière  >>PLUS d’infos

Profitez des avantages du club pour Débuter sur notre flotte de croiseur habitable et profitez de nos prix avantageux ! 


Nos stages en mer

Infos, tarifs, réservation formations stages >CLICK & GO :


Nos cours pour débuter

 -Accés Cours de voile voiliers habitables base de Lyon pour débutant CLICK & GO
débuter sur voilers de 7 metres habitables 


 1-QUEL VOILIER CHOISIR POUR DEBUTER.

CONSEIL 1-

 L’erreur la plus classique est d’acheter un voilier avant d’avoir pris des cours, c’est l’erreur classique de base.

Soyez raisonnable évitez les catastrophes, commencez par PRENDRE DES COURS  car même si vous avez passé le fameux “permis bateau moteur” vous êtes en réalité totalement ignorant du maniement d’un voilier! Vous ne savez pas naviguer à la voile, désolé mais vous ne savez rien !

Comment choisir un bateau: Il n’y a pas de régles mais plus le voilier est gros, plus les efforts sont intenses et plus les manœuvres doivent êtres acquises et réalisées parfaitement.

Commenceriez vous l’apprentissage de la conduite automobile par le maniement d’un SCOOTER ?

Vous allez avoir besoin de caresser un voilier,  de le sentir, d’appréhender ses réactions…………

CONSEIL 2-

Votre objectif est de naviguer et vivre seul sur votre voilier:

Apprendre la voile dans les livres ou sur internet est une utopie ! c’est la 2ième erreur classique du débutant .

Les “Tutos de la voile” c’est juste de la littérature, quand vous les saurez sur le bout des doigts vous serez encore trés trés loin de savoir naviguer correctement.

Comment voulez vous apprendre la voile sans sentir le vent, les mouvements de l’eau ? Vous allez perdre beaucoup beaucoup de temps pour ingurgiter des pages de descriptions.

Vous allez emmagasiner beaucoup de théories et ensuite quand vous serez sur le bateau, vous découvrirez que vous venez enfin.
“d’ atteindre le niveau zero.” faites simple, venez sur l’eau, on apprends plus vite et mieux avec un prof. sur l’eau.

Tabarly disait que la taille maximum pour naviguer seul,  pour un homme normal sachant naviguer c’est un voilier de 9 mètres.

 – On peut de nos jours voir grâce à de la technologie, des marins confirmés naviguer en solitaire sur des bateaux plus grands .

Oui, Mais pour naviguer seul ils ont passé des dizaines d’années d’expériences, de compétitions, de régates . Ce qui n’est bien entendu pas votre ENCORE votre cas.

Mais ceci étant dit La voile c’est avant tout de la pratique, il faut toucher, sentir, éprouver pour enfin commencer d’apprendre .

Comprendre ? j’ai besoin de comprendre direz vous.

Il faut sentir pour comprendre et non pas comprendre pour sentir. 

exemple: je comprends comment on enfonce un clou, mais je me tape sur les doigts,
je comprends mais je ne sais pas faire.

On apprend plus vite et beaucoup mieux  guidé par un formateur sur l’eau et sur un voilier, ensuite une fois toutes les manœuvres acquises il sera temps de penser à un  plus gros bateau .

Alors si vous débuter  prenez le temps de vous former et commencer avec un petit bateau, mème  et surtout si les annonces regorgent de grand voiliers de 40 pieds et plus qui sont revendus à des prix très trés abordables. Les bonnes affaires se transforment vite en déconfiture avec les voiliers, les bons prix cachent souvent des surprises et la revente sera difficile.

Conseil 3-MEFIEZ VOUS !

Pourquoi ces prix bas ? 2 cas principaux :
 -Soit parce que beaucoup ont pris le problème à l’envers et découragés ils revendent l’objet de leur désir, leur mobile était de faire une “bonne affaire” ……..brrr! le bateau ce n’est pas de l’immobilier!

-Soit parceque ce sont des bateaux revendus par des entreprises de”Charter”” ou de locations
et leur état est lamentable, si vous n’êtes pas un super bricoleur, et connaisseur des bateaux laissez tomber, oublier la proposition, sachez que la moindre visse est au prix de l’or.

N’achetez pas un bateau parce que la coque est jolie et bien brillante, méfiez vous !

Les points a vérifier avant d’acheter un voilier:

1-Le moteur:

Quel âge a le moteur ? Le moteur est un trou noir qui avale votre argent à la vitesse de la lumière.
98% DES AVARIES SONT DUES AUX PANNES MECANIQUES !

Une intervention sur le moteur va vous couter un bras !

Remplacer un moteur: LA DEPOSE ET LA POSE  PEUVENT COUTER PLUS CHER QUE LE MOTEUR.

Il y a aussi:

1-2-L’inverseur le systéme d’accouplement,

1-3-la pompe à injection

1-4-le démarreur,

1-5-La pompe d’alimentation,

1-6-Les bougies de préchauffage……….la liste est longue très longue.

Une panne moteur en mer peut tourner au désastre, la dépanneuse c’est l’intervention des sauveteurs qu’ils faudra payer très cher mème si votre assurance prendra en charge le remorquage . (à condition de pouvoir fournir une facture acquittée, normal me direz vous.

Oui mais la SNSM ne délivre pas de facture, ce petit point de détail risque de tourner à la bataille rangée avec votre assureur !

Ne rigolez pas ! ne soyez jamais sur de ce que vous raconte votre assureur .

A titre indicatif le tarif SNSM en 2022 EST DE 400 euros l’heure d’intervention…….
Il vaut mieux ne pas tomber en panne loin du port hein ?

Sachez que les interventions gratuites ne le sont que s’il y a risque de perte de vie humaine.

Justifié par l’ envoie d’un “mayday” à la SNSM.

il faudra donc si ce n’est pas un “MAYDAY” d’abord payer la facture et ensuite démontrer a votre assurance que c’était une vraie panne mécanique……pas une panne de carburant ! car dans ce cas vous êtes fautif .

Mais surtout le danger vous guette, si le vent et la mer sont forts et que maœuvrer à la voile est impossible vous risquez de finir votre course dans les falaises qui prennent des allures appocalytiques quant ça soufle.

Un bon moteur est primordiale.

Et puis rentrer au port sans moteur dans les “marinas modernes” qui sont des parking, c’est pratiquement mission impossible,…….


ils faudra demander de l’assistance. C’est payant car c’est une opération réservée SNSM ….

2-Les performances du bateau:

Les capacités des voiliers modernes de croisière ne sont pas trés éloignées d’un bateau à l’autre, sauf dans les magazines dont les articles ressemblent de plus en plus à de la pub.

De surcroit vos connaissances nautiques ne vous ferons pas naviguer comme un essayeur professionnel ou un régatier confirmé.
Donc vous ne serez pas capable de sentir, d’apprécier une grande différence d’un bateau à l’autre.

Leurs  différences de performances  sont imperceptibles pour un navigateur lambda.

En d’autres termes plutôt que les performances, choisissez un bateau pas trop grand ce sera toujours plus facile qu’avec un gros. Vous aurez le temps de le sentir,  de vous adapter et les dégats vous coûteront moins cher.


3-Le prix d’un bateau:

Les élements a vérifier qui composent le prix d’un bateau:

Tout d’abord sachez que Le bateau le moins cher est celui d’une flotte collective (Brigantine vous permet de naviguer sur sa flotte )
Pour quelques euros par an vous pourrez naviguer et vous former.

3-1) Une coque rutilante ne signifie pas que le bateau est en bon état !

C’est comme une voiture qu’on fait briller pour la vendre et dont les amortisseurs et les freins sont dans un état lamentable.

Facile de faire briller !…..trop facile !

Dans le prix d’un voilier la coque ne représente meme pas 30% du prix du bateau. Réparer du polyester ce n’est pas bien compliqué.

3-2)Voila ce qu’il faut prendre en compte.

– Le grément, le système de gouverne, le moteur, l’électronique, l’accastillage, les cordages, le matériel de sécurité, le radeau de survie, le gps, le radar, le sondeur et surtout les voiles……..

Classé dans l’ordre du plus cher au moins cher:

1-MOTEUR ou MECANIQUES.

Le moteur d’un voilier plus de 80% des pannes et problèmes rencontrées sur un voilier sont mécaniques et l’entretien coute très cher.

– Un moteur neuf et soigneusement entrenu devrait fonctionner pendant environ 7000 heures.( environ 350 000 KM POUR UNE VOITURE)

Vous pensez très peu vous en servir. Malheureusement un moteur qui sert peu s’usera davantage !

Il y aussi les éléments qui ne sont pas le moteur, mais sans lesquels il ne peut fonctionner:

Pompe à injection, turbo, pompe à eau, pompe à huile, pompe d’alimentaion carburant, injecteurs……..

– Demandez a un mécano….renseignez vous sur le tarif horaire de la main d’œuvre dans un chantier……AIE AIE AIE !

Remplacement d’un moteur: sur les bateaux d’occasions pas cher, le remplacement du moteur équivaut souvent le prix du bateau.

2- LES VOILES: les voiles  sont un point super important à vérifier, car elles coutent très cher et sont le moteur du voilier.

Pour celui qui vend un bateau, les voiles sont toujours en bon état et oui!

Mais son avis est-il vraiment le bon?

  Le vendeur s’est adapté petit à petit à ses vieilles voiles et du moment que ça avance il est content. MAIS IL VA FALLOIR LES REMPLACER . MAIS ….!!!

Savez vous faire la différence entre une voile vieille d’un an qui a peu naviguée et une voile du mème âge  déformée incapable de performances du style “sac à patate” ?
NON ! Mais Quel est le problème ? c’est juste pour la promenade direz vous.

Une voile usagée est déformée, elle vous fera prendre des risques que vous ne soupçonnez pas.
Votre bateau va giter beaucoup plus, ce qui veut dire qu’il sera en surpuissance et que vous aurez du mal à la contrôler, à naviguer correctement, un peu comme une voiture avec des pneus lisses.

Les voiles s’usent beaucoup plus vite qu’une coque.

3- L’accastillage: Le” shipchandler” le magasin d’accastillage vous attends derrière son comptoir! vous allez être surpris par le prix de la moindre visse inoxydable, car sur un voilier on n’utilise que de l’inox marine qui est au prix de l’or. Les drisses et écoutes ne sont pas en vulgaires ficelles.

4- L’ électronique: Il y a l’électronique indispensable et les trucs dont on peut se passer, genre gadgets.

Il est tout à fait possible de bien naviguer sans girouette électronique, sans radar, sans anémomètres…

Un vieux marin qui avait navigué sur toutes les mers me disait:

” le vent c’est facile, soit il y en a pas, soit il y en a, soit il y en a trop”

Tout ces cadrans vous détournent du principal, pendant que vous avez les yeux “rivés” sur les cadrans
vous ne naviguer plus en vrai marin.
L’indispensable c’est : La radio, le GPS, le sondeur.

5-La sécurité: C’est obligatoire, bref on ne peut pas sans passer, c’est indispensable, ça n’a pas de prix! C’est votre vie.

6- La coque, la carène.

Facile de faire briller une coque, de plus réparer des rayures sur le polyester ce n’est pas trés compliqué.

L’anti-fouling c’est facile et puis des fois ça cache bien des misères……….

Donc avant que d’acheter une coque et un bel intérieur
regardez plutôt bien le reste, car c’est le reste qui vous coutera cher.

Nos amis anglais disent:

un bateau avance en faisant un trou dans l’eau que vous bouchez avec votrre argent

 Retour sommaireBRIGANTINE ECOLE DE CROISIERE:
COURS ET STAGES DE VOILE HABITABLE
>>CLICK & GO