DEBUTER, APPRENDRE A FAIRE DE LA VOILE HABITABLE CROISIERE ADULTE ?  PERMIS VOILE? CONSEILS
APPRENDRE SEUL ? CONSEILS ET FAUSSES BONNES IDEES  pour débuter.
 
BRIGANTINE YACHT CLUB Croisière plaisance à Lyon & Méditerrannée.
 
MENU PRINCIPAL: Cliquez sur le bouton   new FX menu  de votre Iphone ou Ipad 
 
Comment Apprendre la voile de croisière SEUL OU AVEC UN AMI QUI....... une bonne idée? :
 
NOS CONSEILS: (choix: cliquez ci-dessous)
 
 
FAUSSES BONNES IDEES ET IDEES RECUES SUR LA VOILE.
 
Tout d'abord Tordre le cou aux conseils et idées reçues, surtout à celles diffusées sur les forums style "Nouvelles de bistrots" ou "radio ponton".....
Apprendre la voile  facile?  c'est surtout facile pour ceux qui savent! Pas pour un débutant . Conduire une voiture c'est plus facile, mais pourtant il faut prendre des cours dans une auto école. Idem pour un voilier. 
-les cours virtuels sur le net sont parfait pour faire des navigations virtuelles. La vrai voile ne s'apprend que sur un vrai voilier.
 
 TOUT D'ABORD IL FAUT SAVOIR QUE;
 
 A) Il n'est nul besoin d'avoir déjà pratiqué la voile lègère, le catamaran de sport ou la planche à voile.
 
 B) Le PERMIS BATEAU n'est pas du tout indispensable, il devrait d'ailleurs s'appeler permis bateau "moteur", car il a ne concerne qu'eux.
Le texte légal dit que:
"SI LE MOYEN DE PROPULSION PRINCIPAL EST LA VOILE IL N'Y A PAS BESOIN DE PERMIS".
Mais il est interressant de passer le permis moteur.
 
L' aprentissage de la voile croisière c'est de l'adaptabilité et de la sensibilité pour utiliser le vent.
 
-Manœuvrer un voilier Idées reçues, Vrai ou faux:

1-Avoir pris quelques leçons de voile sur un dériveur pendant les vacances suffit pour manœuvrer un voilier habitable de croisiere vrai ou faux?
FAUX:
a) Si les notions de vent, de réglages de voiles et de matelotages sont les mêmes,  les manœuvres de  sorties et d'entrées de port sont très difficiles  avec un voilier habitable, d'autant qu'en fonction de la taille du voilier et de  son fardage, elles diffèrent d'un bateau à un autre.
b) Les moniteurs de dériveurs ne sont pas formés pour enseigner la pratique de la voile habitable de croisiere. Leur formation est orientée vers les enfants et la pratique de la voile légère, bien entendu un certain nombre d'entre eux sont aussi de bons marins.

2-Apprendre avec un "copain""Un ami qui...) propriétaire de voilier est la meilleur manière et la moins cher, vrai ou faux ?
Faux : La conduite d'un voilier n'a rien à voir avec la conduite d'une automobile, elle se rapproche plutôt du pilotage d'un planneur et il ne viendrait à l'idée de personne d'apprendre le pilotage avec un "copain".  Apprendre dans un club vous apporte la garantie d'avoir une assurance en cas de dommage. On constate aussi malheureusement que de nombreux propriétaires de voilier sont de médiocres marins . Il ne suffit pas d'être propriétaire et connaitre vaguement quelques manœuvres, pour s'estimer capable d'enseigner. Vous risquez surtout d'apprendre des bases  fausses, dont il vous sera par la suite difficile  de vous débarrasser. Dites vous bien que les bons skippers sont toujours plus nombreux au bar du café du port que sur l'eau.
Ce n'est pas non plus  forcément moins cher, si on compare et si on prends en compte la totalité des frais on peut se poser des questions. De plus ce sera beaucoup plus long, compter 10 ans et  vous ne connaitrez pas votre niveau.
Une évaluation de votre niveau  avec un évaluateur vous permettra de savoir ou vous en êtes.

3-Avoir pratiquer la planche à voile donne une bonne approche, vrai ou faux?
Faux; la pratique de la planche à voile n'est pas un élément important pour la maitrise d'un voilier de croisière, les manœuvres sont extrêmement différentes et non comparables.

4-Avoir pratiquer le catamaran de sport est une bonne formation. Vrai ou faux?
Faux: Trop souvent les pratiquant de catamarans de sport  naviguent  sur des allures de vent portant, travers au vent  ou au largue, un voilier de croisière est aussi éloigné d'un "cata de sport " qu'un scooter l'est d'un autobus. Seul le code de la route est le même.

5-Avoir passé son permis mer ou hauturier est indispensable. Vrai ou faux ?
 Plutôt Faux: Même s'il est bien de les acquérir, les permis ne présentent un intérêt réel que pour les bateaux à moteur, les cours dispensés pour les permis n'apprennent strictement rien sur la conduite d'un voilier. Le permis n'est pas du tout obligatoire pour naviguer avec un voilier, il n'existe pas de permis. Vous pouvez très bien avoir un énorme moteur à bord. La réglementaion dit; "Si votre mode de propulsion principale est la voile il n'est pas besoin d'avoir un permis". Il vaut mieux prendre des cours de voile sur un voilier de croisiere habitable. Les niveaux de voile sont définis de 0 à 5. Le niveau 5 étant le plus haut niveau pour skipper un voilier. Meme après plusieurs années de pratiques approximatives faites vous évaluer par un évaluateur,
 
 
Les notions de base qu'il faut connaitre.
UN BON MARIN C'EST QUOI?
Le bon marin n'est pas celui qui sait faire le point sur une carte mais celui qui maitrise la conduite du voilier par tous les temps avec humilité et prudence.
 
SAVOIR FAIRE LE POINT LIRE LA CARTE.
Pas besin d'etre fort en math.
Faire le point à" l'estime" demande des connaissances mathématiques du niveau de la classe de 6°.......Le sextant n'est plus utilisé, il a été avantageusement remplacé par le GPS qui est prècis et fiable.
 
Certains vous diront que si le gps est en panne vous serez perdu. Rien n'est plus faux. La principale panne de GPS c'est une alimentaion électrique défectueuse, piles déchargées ou branchement mal fait, donc prévoir des piles de rechange.
Les GPS branchés sur le circuit du bord ont besoin de courant électrique, penser à recharger les batteries du bord, celà est  aussi vrai pour le frigo ; la radio etc etc etc. et puis si vous êtes stressé, il existe des petits Gps pas cher qui peuvent vous servir de secours. Il y a aussi des systèmes sur "tablette" qui fonctionnent aussi bien avec "mac OS " qu'avec "Windows " et pas cher du tout.
 
Dites vous bien  que le sextant peut aussi passer par dessus bord et disparaitre au fond de l'eau...., Quand le ciel est couvert de nuages pendant plusieurs jours comment faire le point avec un sextant??Les visées sont difficiles quand les vagues sont grosses. Les erreurs de calculs aussi. Midship sur la "Jeanne d'Arc" le croiseur de la marine nationale qui s'est entendu dire par son officier formateur " Bravo, selon vos visées et vos mesures nous sommes actuellement "place de la Concorde" ne riez pas les erreurs sont humaines.
 
Pensez à tenir votre estime,  n'oubliez pas aussi qu'un simple couteau placé près de la boussole peut la perturber énormément.....relevez votre position régulièrement, les GPS ont des cartes marines intégrées avec des traceurs de route......le top!
 
Le plus important pour naviguer à la voile est de:
    •    Savoir estimé le vent et l'état de la mer : Sur un dériveur si le vent est fort et si la mer est agitée on attendra une accalmie pour naviguer, mais sur un voilier de croisière une fois au large  il faudra s'adapter grâce aux manœuvres appropriées, réduire la voilure et négocier chaque vague.
    • Météo: à écouter avec prudence la fiabilité n'est pas à toute épreuve, il arrive souvent que les écarts soient important surtout en méditerranée. Il existe d'ailleurs des bulletins "météo spécial" BMS qui rectifient les prévisions. On a dejà vu fin fevrier que le BMS portait le n° 183 ce qui fait 183 RECTIFICATIONS EN 58 JOURS........ et oui ! Pourtant vous avez fait le voyage jusque sur les rives méditerranéenne et vous avez un gros coup de vent qui vous force a rester au port. 
Les sites internet de météo ne sont pas mis à jour toutes les heures mais toutes les 12 Heures, d'ailleurs c'est toujurs signalé sur ces sites mais il faut chercher.......il se passe beaucoup de chose en 12 heures voir ici METEO.

    •    Appareillage et accostage : ces manœuvres sont probablement les plus délicates et les plus craintes de tous les navigateurs. Accoster un quai par vent fort et de travers peut se révéler une manœuvre périlleuse pour le bateau.
  •   Entrée et sorties de port: Certains port sont très difficiles d'accès en fonction des conditions météos et demandent un grand savoir faire lorsque celles-ci(conditions météos) ne sont pas favorables. Il peut arriver de se faire rouler par une vague et de finir sa course dans la jetée, sur la plage ou sur les rochers.
  •  Connaître son bateau : une entrée d'eau due à la rupture d'une vanne de coque ou d'une évacuation de wc mal fermée, peut entraîner la perte du navire. C'est pourquoi il faut savoir où sont placés tous les organes d'un voilier pour intervenir rapidement.
  •   La mécanique : quelques notions de mécanique sont indispensables surtout si le moteur refuse de démarrer quand on le sollicite (panne surgissant souvent en cas d'urgence, exemple entrée de port).
  •  Un voilier ne se conduit pas comme une voiture, l'apprentissage est très très différends de celui d'une automobile:
La conduite d'un voilier n'a rien à voir avec la conduite d'une automobile, elle se rapproche plutôt du pilotage d'un planneur et il ne viendrait à l'idée de personne d'apprendre le pilotage avec un "copain" .
 
 Le conducteur d'automobile contrôle seul les éléments   essentiels tels que volant, changement de vitesse, accélérateur, embrayage et freins qui sont regroupés à portée de main.  
 
 Sur un voilier tous ces éléments sont séparés et sont à une grande distance les uns des autres, il faut un équipage pour en tirer la quintescence, il faut un équipage pour manœuvrer.
 
Le barreur seul ne pourra pas prendre un virage en réglant le passage de la voile d'avant, sur un voiler de 10 metres il faut souvent 2 équipiers pour gérer le foc.
 
Donc le barreur contrôle la barre.
 - le régleur de grand voile, gère et contrôle la GV (accélerateur moteur et cap donc direction).
 -les règleurs de voiles d'avant gèrent le génois le foc le spi, (Vitesse, cap, donc direction);
  •  Chacun ayant un rôle défini et chacun dépendant de l'autre.
  • Le barreur n'est pas le skipper, même si sur de petits bateaux cela se pratique certaines fois. La fonction du skipper (capitaine) est de s'occuper de la marche générale du bateau, il ne s'agit pas de faire, mais de faire faire, comme le commandant d'un paquebot, qui dispose d'un timonier (barreur) d'officier des machines...... etc etc etc.Le commandant ne barre pas et ne fait pas fonctionner le moteur.
  • Donc le Barreur timonier ne fait que barrer selon les directives du skipper.
  •  Le navigateur solitaire doit connaitre tous les postes, avoir de l'expérience et savoir anticiper, celà ne s'apprends pas en un jour avec un copain qui........, il faut des années d'expériences, surtout pour manœuvrer un gros bateau.
  • Un voilier de 5 mètres, le long d'un quai on peut pousser, tirer, un voilier de 10 mètres et de 5 tonnes c'est une touet autre affaire.

  • Où apprendre ?
    Il y a différentes façons de se familiariser avec la conduite d'un voilier.

  • a) Le propriétaire d'un voilier
    Il n'est pas rare que des propriétaires cherchent des équipiers pour les accompagner lors de sorties ponctuelles. Ce n'est pas la meilleure manière pour apprendre. Ca peux être la pire, si le propiétaire est un marin médiocre. Comment savoir ? 
  • Vous allez perdre beaucoup de temps, souvenez vous que ce propriétaire n'est peut-être pas si bon marin qu'il le dit (voire plus haut).Méfiez vous de ceux qui ont une expérience non vérifiable. Autour d'un verre il n'y a que des champions du monde, qui une fois sur l'eau ne sont pas du tout au niveau. Méfiance !

  • b) L'école de croisière
    Encadrés par des skippers chevronnés vous embarquerez et  apprendrez la voile hauturière de A à Z. Oui mais c'est payant!  OUI C'est  payant , mais cela s'avère la méthode la plus efficace et la plus sure, vous développerez  l'esprit d'équipe  avec une progression vérifiée et évaluée.
  •  Attention aux "Stages vendus"par des" entreprises écoles".  même prestigieuses  elles ne peuvent  être aussi efficaces en vous vendant un stage d'une semaine  qu'une bonne formation de base administrée dans un club, avec un club celà vous permettra de capitaliser les acquis, d'être évalué  régulierment  par un évaluateur qui vous connait et  en plus vous pourrez faire des stages. La voile ne s'apprend pas en 1 stage et 2 cours !

  • La traversée transocéanique.
    Même si la littérature maritime est remplie de gars qui un jour sont partis "seul"sur une coque de noix à l'assaut de l'océan, leur "aventure" avait pour objectif d'écrire  un bouquin  d'aventure et de trouver un éditeur.
  • Dites vous bien qu'une traversée océanique  est devenue pratiquement monnaie courante mais ne fera pas forcément de vous un bon marin confirmé, même si votre prestige au café du commerce en sortira  grandi. Nombreux sont ceux qui ont traversé l'Atlantique et ne savent toujours pas virer de bord correctement. Normal ils vont tout droit et souvent sous pilote automatique.

  • Il est nettement plus judicieux de  prendre le problème par le bon bout pour bien travailler les bases de la manœuvre, Les apprendre, les répéter inlassablement avant que de se lancer dans une aventure de traversée océanique.
  • Dites vous bien que, pour maitriser une manœuvre parfaitement il faut  avoir appris à la faire correctement et l'avoir effectuée 1000 fois pour quelle devienne automatique.

  • Un club de voile spécialisé en voile habitable est la formule la moins cher et garante des meilleurs résultats.
    Vous serez formé, accompagné, conseillé, évalué toute l'année par des gens qui vous connaissent, qui vous apporteront leur connaissance et leur soutient et  contrôleront votre progression pour certifier votre niveau.
 
  Le pîlote automatique voila qui est interressant ;
C'est la seule chose automatisable sur un voilier, on peut donc supposer que ce cette fonction(barrer) est beaucoup moins importante que les autres.
 
En d'autres termes le barreur perd de son importance, au contraire du conducteur de voiture qui ne peut se permettre de lacher son volant....le barreur lui, peut disposer d'un pilote automatique et faire autre chose.
 
Conduire un bateau en barrant n'est qu'une fonction parmi les autres.
En d'autres terme si vous pensez pouvoir naviguer en ne vous occupant que de la barre, il vaudra mieux vous tourner vers le bateau moteur qui lui, fonctionne comme une auto, un volant, un accélerateur et un frein en utilisant la marche arrière, c'est beaucoup plus facile.
 
COMMENT APPRENDRE A NAVIGUER A LA VOILE 
  
 Tout d'abord RENOUER AVEC LA NATURE  "sentir le vent" apprécier sa direction, sa force ses changements oscillatoires, le vent n'est jamais stable, ni en direction ni en force, il y a des rafales plus fortes que d'autres et le passage d'une rafale s'accompagne souvent d'un changement de direction du vent.
 
Il va falloir en tenir compte et jouer avec.
 
Vous avez besoin des autres, vous ne pouvez pas naviguer seul, du moins au début et ensuite que sur des petits bateaux, puis il vous faudra un pilote automatique. ce qui vous permettra de vous occuper du réglage  des voiles.
Voila qui en mets un sacré coup au prestige du timonier, le seul maitre à bord ce n'est pas lui, il fait juste parti de l'équipage, rien de plus.
 
Un timonier (barreur) seul ne pourra rien. Il a besoin des autres. on peut même le remplacer par un robot (pilote automatique).
 
Les marins savent bien qu'un voilier mené par un seul homme l'homme sera à 110% de son potentiel pour que le bateau marche à 90% de son potentiel .
En équipage c'est l'inverse,  les hommes seront à 90%  et le voilier à 110%.
 
QUEL VOILIER CHOISIR POUR DEBUTER.
Il n'y a pas de régles mais plus le voilier est gros, plus les efforts sont intenses et les mnœuvres doivent êtres acquises et réalisées parfaitement.
Commenceriez vous l'aprentissage de la conduite automobile par le maniement d'un camion semi remorque?
 
Alors soyez raisonnable commencer par un voilier moyen et progressez tranquilement ne brulez pas les étapes, cela peut vite tourner à la catastophe.
 
Tabarly disait que la taille maximum pour naviguer seul,  pour un homme sachant naviguer c'est un voilier de 9 mètres.
 
Alors si vous débuter commencer petit, prenez le temps de vous former, on n'apprends pas la voile dans les livres ou par internet, ce ne sont que des vendeurs de théories, or la voile c'est avant tout de la pratique, il faut toucher, sentir éprouver pour enfin comprendre. 
 
Il faut sentir pour comprendre et non pas comprendre pour sentir. 
 
ON apprend plus vite et mieux sur un voilier agile que sur une "péniche" et une fois toutes les manœuvres aquises il sera temps de penser à un  plus gros bateau.
 
Les capacités des voiliers modernes de croisiere ne sont pas trés éloignées d'un bateau à l'autre, sauf dans les magazines dont les articles ressemblent de plus en plus à de la pub.
 
Vos connaissances ne vous ferons pas naviguer comme un essayeur professionnel ou un régatier confirmé, donc vous ne ferez pas grande diffférence d'un bateau à l'autre.
Leurs  différences de performances pour un navigateur lambda sont imperceptibles.
En d'autres termes plus que les performances choissez un bateau pas trop grand ce sera toujours plus facile qu'avec un gros. Vous aurez le temps de comprendre et de vous adapter et les dégats seront moins cher.
 
Les prix d'un bateau
Une coque rutilante ne signifie rien c'est comme une voiture qu'on fait briller pour la vendre et dont les amotisseurs et les freins sont dans un état lamentable.
Dans le pris d'un voilier la coque ne représente meme pas 30% du prix du bateau. de plus reparer du polyester ce n'est pas compliqué.
Par contre le grément, le systeme de gouverne, le moteur, l'electronique, l'acastillage, les cordages, le materiel de sécurité, le radeau de survie,  et surtout les voiles  risques de couter très chers.
 
Les voiles sont un point trés importnt à verifier car elles coutent cher et sont le moteur du bateau.
 
Pour celui qui vend elles sont toujours en bon état mais son avis est-il vraiment le bon?
Il s'est adapté petit à petit à ses vielles voiles et du moment que ça avance il est content.
Savez vous faire la différence entre une voile d'un an d'age qui a peu naviguée et un "sac à patate"?
Un voile usagée voous fera giter beaucoup plus ce qui veut dire que votre bateau sera en surpuissance et que vous aaurez du mal à naviguer correctement, un peu comme une voiture avec des peneus lisses.
 
Donc avant que d'acheter une coque et une bel intérieur regardez bien le reste car c'est le reste qui vous coutera cher.
Nos amis anglais disent ;
"un bateau avence en faisant un trou dans l'eau que vous bouchez avec votre argent"
 
Les voiles s'usent beaucoiup plus vite qu'une coque
 
 
 APPRENDRE A NAVIGUER, CONNAITRE SE FORMER A LA VOILE HABITABLE DE CROISIERE EN MEDITERRANEE.
.Class7 COURS DE VOILE croisière
 
 
Licence FFvoile obligatoire >>>remplir le formulaire
Cours & entraînements
1 séance = 1/2 Journée
30 € la séance 150€ les 10 Séances

*
Licence FFvoile
& Certificat médical
obligatoire
56€ Acheter une licence
 
 *Les carnets et licences ne sont en aucun cas remboursables, les tickets non utilisés en fin d'année sont utilisables l'année suivante avec une adhésion et une licence à jour pour la nouvelle année.
 
 


 

 
 
 
Menu>|Accueil